Épilation laser

Une peau douce toute l’année, efficacement et durablement,
tout en respectant votre peau.

L’épilation laser, c’est quoi exactement ?

L’épilation laser est pratiquée depuis les années 1990. Pour des patients simplement gênés par une pilosité indésirable, ou dans le cadre de réelles pathologies telles que l’hirsutisme, les folliculites liées à l’incarnation des poils, l’épilation laser a fait ses preuves.

Les lasers permettent de détruire de façon sélective les bulbes pilaires. L’énergie est absorbé par le pigment du poil jusqu’à la racine, ce qui explique que l’on ne peut pas traiter les poils blancs par cette technique.

Bien que certains parlent d’épilation laser définitive, il est important de savoir que la diminution de pilosité est rarement totale et définitive.

En effet, le poil étant sensible aux hormones, en fonction du sexe, de l’âge, de la contraception, de la zone traitée, les résultats pourront varier.

 

Qu’est-ce qu’un poil ?

Le poil, issu du follicule pileux se caractérise par sa couleur, allant du blond au noir en fonction de sa teneur en mélanine, son type qui détermine sa profondeur et son épaisseur (le velu ou duvet : non ou à peine visible, il est fin et peu coloré).

Le poil terminal (épais et profond), également traité par épilation laser, correspondant aux cheveux, cils, sourcils, poils des zones sexuelles.

Son stade de croissance : sur 5 à 18 mois suivant les zones, le poil suit un cycle de 3 phases :

  • Anagène : pousse du poil
  • Catagène : repos
  • Télogène : chute du poil

Dans une même zone, les poils se trouvent à des stades de croissance différents.

Le laser n’étant actif que sur les poils en phase anagène, il ne peut pas détruire tous les poils en une seule séance. Il faut effectuer plusieurs séances pour traiter les poils lors de leur passage en phase anagène.

Pendant le traitement

Après le traitement

Mécanismes d’action

Le laser émet une lumière qui a la propriété d’être absorbée par la mélanine contenue dans le poil. Cette énergie absorbée sera immédiatement transformée en chaleur pour générer des dégâts thermiques et détruire la racine du poil.

Le but est en effet d’attaquer les structures germinatives profondes du poil de façon à ce qu’il ne puisse plus repousser et cela sélectivement, c’est à dire sans endommager les autres structures de la peau.

 

Conséquences pratiques

  • N’ayant pas de mélanine, les poils blancs ne peuvent pas être traités.
  • Les poils blonds ou roux sont plus difficilement traitables car ils contiennent peu de mélanine. Ils ne peuvent absorber que peu d’énergie lumineuse et ne restituent parfois pas assez de chaleur.
  • Les patients bronzés, métissés ou noirs seront traités au laser Nd : YAG.
  • Dans tous les cas, il faudra attendre entre 4 et 8 semaines après la dernière exposition solaire pour réaliser la séance d’épilation laser.
  • Les poils en phase anagène (phase de croissance) sont les plus sensibles à l’effet du traitement laser car ils sont à cette phase plus riche en mélanine et plus haut situés dans la peau. Ils ne représentent que 20 à 70% des poils à un temps donné.
  • Pour obtenir de bons résultats, il faut donc répéter les séances en les espaçant pour couvrir tous les poils sur un cycle pilaire entier.
  • Le nombre total de séances dépendra de la zone traitée ainsi que de la couleur de la peau. En moyenne, il faut entre 6 et 8 séances réparties sur 2 ans. Il faut parfois envisager un entretien plus espacé.
  • Les résultats sont plus longs à obtenir et moins parfaits si les femmes présentent un excès d’hormones masculines (hyperandrogénie) ou une contraception à base de progestérone seule.

Lors de votre première consultation
avec le médecin pour une épilation longue durée au laser,
un devis détaillé vous sera remis.